TRAVAIL

Le pas rapide ou bien lent
Robe verte et gilet filet de pêche
Les cheveux peut être au vent
le visage rieur, la mine revêche
Le réveil sonne, tôt, à l’heure
Enclenche la course du jour
En avant tenter d’être à l’heure
Continuer, toujours, à contre jour
Le travail nous happe, nous entraîne
Nous le suivons, l’anticipons
Et les heures s’enchaînent
Et nous y participons
Comme des automates
Sans rien croire en plus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s